Créer un diagramme de classe (Modèle Orienté Objet)

Dans ce tutoriel vous apprendrez à créer un Diagramme de classe (MOO) sur SAP PowerDesigner.

Version : PowerDesigner 16.6
Application : SAP PowerDesigner
Pré-requis :

  • Référentiel local crée.
  • Compte utilisateur avec les permissions nécessaires.
  • Savoir créer un Modèle Conceptuel de Données (voir ce tutoriel).

Contexte : Un Modèle Orienté Objet (MOO) vous aide à analyser un système d’information par l’intermédiaire de cas d’utilisations, d’analyses structurelles et comportementales, ainsi qu’en termes de déploiement, ce en utilisant le langage UML (Unified Modeling Language) avec une représentation sous forme de diagramme.

Sous SAP PowerDesigner 16.6 la plupart des diagrammes disponibles peuvent se classer entre ceux qui permettent de modéliser la mise en oeuvre d’une application (diagrammes de cas d’utilisation, diagramme de déploiement..), ceux qui permettent de modéliser la dynamique de votre système d’information (diagramme d’états – transition et diagramme de séquence par exemple), et ceux qui vous permettent de modéliser la structure du système qui vous intéresse (diagramme d’objets, diagramme de classe..).

Un diagramme de classes permet de représenter sous une forme simplifiée l’interaction des objets d’un système que vous êtes en train de modéliser. Les diagrammes de classes expriment la structure statique d’un système en termes de classes et de relations entre ces classes. C’est ce type de diagramme que nous allons créer dans ce tutoriel pour vous introduire aux Modèles Orienté Objets (MOO).

De même que pour la création d’un MCD, créez un projet pour héberger votre modèle puis ouvrez la fenêtre de création de modèle. Allez dans « Modèle Orienté Objet » et choisissez « Diagramme de classes » :

Vous accédez à un espace de travail sur votre diagramme avec l’explorateur d’objets visible à votre gauche et la boîte à outil pour diagrammes de classe à votre droite, cliquez – déposez sur des composants pour construire votre diagramme. Ici nous avons crée des classes (flèche bleue), nommé certaines de ces classes (Client et Commande) grâce à un double click pour accéder à leurs propriétés et enfin construit une association entre les classes Client et Commande :

Une classe décrit un ensemble d’objets et une association décrit un ensemble de liens. Les objets sont les instances d’une classe, et les liens sont les instances d’une association. Un diagramme de classe décrit donc de manière abstraite le lien potentiel entre des objets du système modélisé.

Comme nous allons le voir plus loin dans un diagramme de classe il existe d’autres types possible de relations entre classes, vous pouvez allez dans les propriétés d’un lien pour vérifier les Entités concernées et le type de la relation, ici il s’agit bien d’une association :

La cardinalité de l’association visible en haut représente le nombre de liens que peut entretenir un objet instance de l’entité Client avec un objet de l’entité Commande. Les valeurs de cardinalité sont placées à l’inverse de la situation du tutoriel sur la création d’un MCD : le diagramme ci – dessus avec des cardinalités par défaut signifie ainsi qu’un client peut avoir passé de 0 à un nombre quelconque n de commandes et qu’une commande peut avoir été passé par 0 à 1 client. Cette valeur est absurde car une commande ne peut exister sans client donc modifiez là en allant dans l’onglet « Détail », la cardinalité est nommée « multiplicité » :

Vous pouvez aussi choisir dans cet onglet un nom pour chaque extrémité de votre association grâce aux noms de rôle, et de la même manière que pour une entité, le niveau de visibilité de votre association (public, private ou protected) et son statut en déterminant si elle est modifiable ou en lecture seule. Si vous cliquez sur une de vos classes vous pourrez définir des attributs typés pour votre classe dont vous pourrez également décider de la visibilité selon les principes de la programmation objet : les attributs « private »(recommandé) ne seront visible que depuis l’intérieur de l’entité, ceux « public » seront universellement visibles :

Vous pouvez aussi ajouter des opérations disponibles sur les instances de vos classes dans l’onglet « Opérations » ci – dessous :

Comme vu plus haut il existe d’autre type de relations entre classes, nous les présenterons en détail dans un tutoriel qui leur sera dédié, ci – dessous par exemple dans le diagramme de classe une fois crée la relation visible avec un losange est une relation de composition dont la cardinalité signifie qu’une commande peut contenir un nombre quelconque de lignes de commandes, chacune contenue dans une seule commande :

Vous savez désormais comment créer un diagramme de classe sous PowerDesigner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.