Options d’un Modèle et notations relationnelles

Dans ce tutoriel vous apprendrez à modifier les options d’un modèle conceptuel de données (MCD) sur SAP PowerDesigner, ce qui permettra une introduction aux différents types de notations relationnelles.

Version : PowerDesigner 16.6
Application : SAP PowerDesigner

Pré-requis

  • Compte utilisateur avec les permissions nécessaires
  • Avoir crée un Modèle Conceptuel de Données (MCD) tel que vu dans ce tutoriel.

Contexte : Vous avez crée un diagramme associé à un modèle, vous pouvez modifier les options de votre modèle. Les valeurs de paramétrage disponibles seront adaptées au type de modèle choisi, les modèles disponibles sous PowerDesigner, chacun avec un ou plusieurs types de diagrammes possibles, étant :

Dans le cas d’un Modèle Conceptuel de Données (MCD) le panneau d’options du modèle va entre autre vous permettre de changer la notation conceptuelle du modèle. Reprenez le MCD ci-dessous, utilisé dans ce tutoriel :

Dans la boîte à Outils à droite, vous pouvez voir que certains composants sont grisés ce qui indique qu’ils ne sont pas disponibles (surlignés en jaune). Celà est dû au type de notation utilisé par défaut. Pour le vérifier faîte un click droit sur votre modèle pour accéder à ses options. Vous pouvez aussi y accéder depuis l’onglet « Outils ».

Vous accédez à la fenêtre ci – dessous. Vous pouvez voir à droite le type de notation relationnelle utilisé, par défaut il s’agit de la notation « Barker » qui ne permet pas de construire dans votre diagramme de l’héritage ou des associations :

Nous allons revenir à cette notion de notation après un intermède introduisant les autres possibilités de ces fenêtres d’options.

Dans la fenêtre « Paramètres du Modèle » ci-dessus vous pouvez :

  • Paramétrer la prise ne compte de la casse (majuscules et minuscules) sur les noms et codes des objets crées.
  • Permettre l’association d’exigences à vos objets (lié au Modèle de Gestion des Exigences cité en introduction)
  • Spécifier que les attributs attachés au domaine doivent rester synchronisés avec les propriétés sélectionnées (partie « imposer la cohérence »). Celà sera détaillé dans un prochain tutoriel.
  • Paramétrer les types de données.
  • Paramétrer les raccourcis vers des objets contenus dans d’autres modèles de même type. Vous pouvez choisir de n’afficher que le nom et le code de ces objets externes pour réduire la taille de votre modèle.

Dans la partie « Conventions de dénominations », cliquez par exemple sur « Entité » pour obtenir la fenêtre suivante. Sous les onglets « Nom » et « Code » vous pouvez par exemple interdire certains caractères dans le nom de vos entités. Les mêmes modifications sont disponibles pour tous les objets visibles à gauche :

Sous les onglets « Nom en code » et « Code en nom » vous pouvez changer la correspondance entre les noms des attributs d’entités et les codes qui leur sont associés automatiquement lors de la création ou modification d’attribut. Vous voyez ci – dessous l’opération par défaut :

Revenez à la fenêtre de paramétrage du modèle et changez la notation depuis la valeur par défaut « Barker » vers « Entité/Relation » :

Puis revenez sous votre diagramme, vous pouvez observer que les relations entre vos entité ont changé de forme dans l’affichage des cardinalités multiples, mais sur ce point le modèle Entités – relations reprend la même structure que la notation Barker. En revanche vous pouvez voir dans la boîte à outils que l’héritage est devenu disponible. Il s’agit d’un mécanisme, sur lequel nous reviendrons dans un tutoriel dédié, qui permet de faire hériter certaines entités des propriétés d’autres entités.

Revenez maintenant dans les paramètres de modèle et choisissez la notation Merise, votre diagramme a changé de la manière suivante :

Dans la boîte à outil en plus de l’héritage les Associations et lien d’association sont devenus disponibles et remplacent les relations entre entités qui sont devenues grisées. Toutes les relations ont été transformées en associations dans votre diagramme. Vous pouvez ainsi avec le modèle Merise remplacer votre entité Achat, qui était nécessaire pour tenir compte de l’entité Vendeur dans l’achat, par une simple association :

Vous pouvez nommer chaque branche de cette association pour tenir compte du rôle que prend l’entité concerné. Par exemple « Achète » côté Client et « Est acheté » côté Produit pour l’association « Achat ».

Vous pouvez aussi choisir d’utiliser une notation mixte entre Entité – relation et Merise ou bien la notation IDEF1X (Integration DEFinition for information modeling) qui permet également de faire de l’héritage.

Vous savez désormais comment modifier les options d’un modèle conceptuel de données et comment travailler avec différente notations relationnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.